Passer au contenu →

Pourquoi choisir le thé en vrac?

Thé en vrac ou pas vrac? Telle est la question !

Cela fait des années que je bois des thés verts, noirs et blancs en vrac. Je pense qu’il y a deux raisons pour cela.

La première, c’est une question de goût.

La deuxième relève de ma fonction (bénévole) de maître compostier officiel de Bruxelles.

Cryptique? Je m’explique.

Thé en vrac - infusion - OchaNokcha - Une passion pour les thés japonais

Une question de goût

Je n’ai jamais bu du thé en sachet pour lequel j’ai pu dire  « Huuum c’est bon! ».  Bon vous allez me dire que la raison donnée est vraiment faiblarde ! Mais imaginez bien que ma jeunesse a été bercée au thé Lipton et Pickwick en sachet. Autrement dit du thé industriel.

Quand j’ai découvert le thé en vrac, vers mes 25 ans, ce fut la révélation. Et quelque part c’est normal. Et là, la raison devient cette fois scientifique.

Le thé se compose de

  • polyphénols – on retouve différents composés comme les flavanols (dont la catéchine) qui contribuent à donner le corps et la structure du thé. Ceux sont les polyphénols qui impacteront le niveau d’acidité du thé par exemple.
  • acides aminés – ceux sont des protéines qui contribuent à établir la texture et les valeurs gustatives.
  • huiles essentielles – ces huiles sont à la base des différents arômes.

Lors de l’infusion, les polyphénols et acides aminés vont se dissoudre aisément mais pas les huiles essentielles. Pourquoi? L’huile se dissout difficilement dans l’eau. Il faudrait un contact constant avec l’eau … mais alors cela impactera les deux autres éléments! C’est un ménage à trois savamment dosé!

Et donc imaginez si vous deviez rajouter un quatrième comparse à la fête… tel le filtre/sachet (fin) en papier! Les huiles essentielles seront arrêtées net dans leur processus de dissolution car elles viendront s’accrocher au filtre du sachet. La conséquence est que vous perdrez au moins 1/3 du goût original du thé. Quel dommage!

Pour plus d’informations sur les arômes et les textures du thé, je vous renvoie à mon article sur le sujet.

Le respect de l’environnement

Ici je revêts ma casquette de maître composteur.

Les sachets de thé sont très rarement compostables. Même s’ils ont l’air (visuellement ou au toucher) d’être du papier… vous verrez qu’ils ne se décomposent pas très très bien (pour ne pas dire jamais)! Il y a donc un composé imputrescible dans la constitution de ces filtres. Mais lequel… ? Est-ce marqué sur le packaging?

Je ne suis pas non plus en faveur des sachets en nylon pour la même raison.

Et puis le thé en vrac c’est moins d’emballage!

Pour finir

Alors convaincu(e)?

Je ne ferai plus machine arrière. En ouvrant mes paquets, je suis toujours surprise et ravie par la beauté des feuilles qui sont tantôt roulées, en boule, veloutées, entières, brunes, vertes, d’un vert tendre, … . Et puis ne parlons pas des effluves qui s’échappent du paquet … Je craque!

Je n’ai pas suggéré l’argument économique car pour moi la qualité du thé cela se paie et ce n’est certes pas une question d’emballage!

En vous souhaitant d’avance bonne dégustation !!!

OchoNokcha - Boutique en ligne

Published in Le thé et la santé

2 Comments

  1. […] La dernière histoire place les origines du oolong dans la contrée d’Anxi où un producteur de thé appelé Sulong ou Wulong ou Wuliang adapta les méthodes de fabrication du thé Wuyi en y ajoutant l’étape d’oxydation partielle. On est 1725 où les galettes de thé sont délaissées pour le thé en vrac. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE